La tuberculose

Définition - Transmission - Symptômes - Traitement

Définition

La tuberculose est une maladie infectieuse et contagieuse, provoquée par le Bacille de Koch. La maladie atteint fréquemment les poumons et l'appareil respiratoire; elle est alors contagieuse. Mais elle peut atteindre beaucoup d'autres organes (reins, os...) et ne sera alors pas contagieuse.

poumon BKLa tuberculose est une maladie grave : c'est une des 2 premières causes mondiales de mortalité par maladie infectieuse avec le SIDA.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 2 milliards de personnes seraient contaminées dans le monde (soit 1/3 de la population), sachant qu'une personne porteuse du bacille sur 10 développera la maladie au cours de sa vie (risque beaucoup plus important chez les personnes atteintes du sida). En 2008, il y a eu 1.3 millions de décès dus à la tuberculose dans le monde.

Depuis près de 2 siècles, l'incidence a fortement diminué dans les pays développés grâce à l'amélioration des conditions de vie, notamment de logement et de nutrition, et surtout l'apparition des traitements anti-tuberculeux dans les années 1950. Mais en Afrique sub-saharienne par exemple, le taux d'incidence a doublé entre 1990 et 2007 en grande partie à cause de l'expansion de l'infection par le VIH et la déficience des services de santé.

La tuberculose est une maladie à déclaration obligatoire depuis 1964, ce qui permet de suivre les tendances épidémiologiques d'une part, de réaliser les investigations autour d'un cas et de mettre en place les mesures de contrôle de la maladie d'autre part. Une stratégie Halte à la tuberculose a été élaborée depuis 2006 par l'OMS pour obtenir une réduction des cas de tuberculose d'ici à 2015.

 

La Transmission

Lorsqu'une personne tuberculeuse tousse ou parle, elle émet des goutelettes de sécrétions bronchiques contenant le Bacille de Koch.

toux

Ces particules de petite taille restent vivantes et en suspension dans l'air 9 à 12 heures après leur émission. La transmission de la tuberculose peut donc se faire en présence ou en l'absence de la personne malade.

Plusieurs paramètres rentrent en ligne de compte dans la transmission : la densité des particules, le temps d'exposition, le volume du local, la proximité et le confinement.

 

Les Symptômes

Le début est le plus souvent progressif (fièvre modérée) et se poursuit par des signes généraux plus marqués : perte d'appétit, amaigrissement, fatigue, agitation nocturne et somnolence le jour, fièvre.

Les signes cliniques observés varient en fonction de l'organe atteint et sont habituellement les suivants :

  • Atteinte pulmonaire : Toux, difficultés respiratoires, crachats de sang, douleur thoracique...
  • Atteinte ganglionnaire (atteinte cervicale essentiellement)
  • Atteinte dissiminée : de pronostic vital très réservé
  • Atteinte neurologique et méningée : Maux de tête, troubles psychiques, troubles méningés, irritabilité... La méningite tuberculeuse se voit surtout chez l'enfant.
  • Atteinte abdominale : Douleurs abdominales, diarrhée, épanchement liquidien dans l'abdomen...
  • Atteinte cardiaque :  Douleurs thoraciques, signes d'insuffisance cardiaque...
  • Atteinte urinaire : cystite rebelle avec hématurie (sang dans les urines)...
  • Atteinte génitale : épididymite chez l'homme et salpingite chez la femme...
  • Atteinte osseuse : Elle touche surtout la colonne vertébrale, les hanches et les genoux. Le mal de Pott est le nom donné à l'infection tuberculeuse des disques inter-vertébraux et des vertèbres (spondylodiscite). Les douleurs vertébrales apparaissent à l'effort.
  • Atteintes exceptionnelles : cutanée, oculaire...

 symptomes

Si vous constatez ces symptômes, n'hésitez pas à consulter un médecin.

Le Traitement

En l'absence de traitement, une personne atteinte de tuberculose maladie peut contaminer 10 à 15 personnes en une année.

La tuberculose se soigne avec  des antibiotiques spécifiques à prendre TOUS les jours pendant au moins 6 mois. Le médecin surveille le bon déroulement de ce traitement contraignant.

En général, après quelques semaines, le patient n'est plus contagieux.

Mais même guéri, il n'est pas protégé contre une nouvelle rencontre avec le BK.

Actions sur le document